Résultats Track & Trace 2017 : la montée en puissance de l’Internet des Objets

À l’occasion d’une conférence qui s’est tenue le 20 juin dernier à Paris sur le thème des « solutions de traçabilité dans le transport », TalanConsulting a dévoilé les principaux enseignements de la 3ème édition de son enquête « Track & Trace » menée du 15 avril au 15 juin 2017* en partenariat avec Supply Chain Magazine et l’Institut du Commerce.

À l’occasion de cet événement ont également été présentés une typologie des besoins et des technologies utilisées, ainsi qu’une cartographie des acteurs.

 

Enfin, 3 acteurs innovants ont également présenté leurs approches : Uwinloc, éditeur d’une solution de localisation indoor basée sur la technologie Beacon, Everysens, une solution de gestion des actifs mobiles et Chep, leader mondial de solutions de la location-gestion avec 300 millions de palettes, de bacs et de conteneurs utilisés dans la Supply Chain avec la présentation des premiers résultats d’un projet développé avec Mondelez International.

Les 5 éléments à retenir de l’enquête « Track & Trace 2017 »

La montée en puissance de l’IoT : 77% des répondants ont lancé des expérimentations et 46% de ces projets sont en cours de généralisation dans les entreprises.

Un suivi manuel encore très présent: si l’automatisation et le recours à l’IoT se développent, le suivi manuel représente encore 40% du suivi des marchandises, 32% du suivi des « assets » et 25% du suivi des moyens.

Répondre à une exigence client: reste le premier besoin de mise en œuvre d’une solution de traçabilité (92% pour le suivi des marchandises).

L’interopérabilité constitue le principal frein à la mise en œuvre d’une solution de traçabilité.

Une volonté de plus en plus forte de partage collaboratif des données.

 « Plus que jamais, avec l’apparition de nouveaux acteurs, notamment de start-ups et de nouvelles technologies (Beacon, IoT, 5G…), cette enquête démontre qu’il n’existe pas de solution unique et qu’il est nécessaire aux entreprise de disposer de solutions intéropérables si elles veulent optimiser leur supply chain. Néanmoins, la révolution des données est en marche et le partage collaboratif des données est une idée qui fait son chemin. Enfin, si le développement d’applications utilisant l’IoT est désormais une réalité, il doit répondre à des cas d’usages précis »  indique Nicolas Récapet, Partner Practice Supply Chain et Retail de TalanConsulting.

* Enquête menée à partir d’un questionnaire Web du 15 avril au 15 juin 2017 sur la base de 114 entreprises répondantes (33% d’industriels, 30% de transporteurs, 20% de distributeurs et 17% d’autres) dont 62% de plus de 100 millions d’euros de chiffre d’affaires.

Voir les slides de présentation des résultats de l’étude « Track & Trace 2017 »

A lire aussi

2018-09-26T10:52:28+00:00